se connecter au Chat IRC  

L'ARENE
CLASSEMENT
RESUMES
HISTORIQUE

LE JEU
ACCUEIL
LES NEWS
F.A.Q.
INSCRIPTION
LES REGLES
LES ARMES
LES ARMURES
CHAT
CHRONIQUES
TELECHARGEMENTS
LIENS
LE FORUM
RECHERCHER

GREETINGS
L'EQUIPE
SOUTENIR
GOODIES



jeux en ligne







Informations légales
identifiant: pass: connection
persistante:
Si quand j'avance toi tu ondules..........
par bel ange le 2013-07-14
Vous connaissez ma légendaire discrétion et combien je répugne à parler de ma vie. Il me faut, pourtant, faire une entorse à cette admirable réserve. En effet, un courrier abondant me submerge, mon public s’alarme, « qui croire ? » ces innombrables libelles, ces biographies (non officielles, la seule édition agrée est actuellement sous presse et sera disponible à la vente dans toutes les bonnes librairies sous peu et à un prix somme toute très raisonnable, l’auteur n’étant pas, on le sait, attiré par le lucre !) qui pullulent ?
Incapable de les corriger toutes, je me résous à vous compter l’anecdote !
Alors voila :
« Pour moi cela a commencé par une triste nuit, le long d’une route solitaire de campagne, alors que je cherchais un raccourcis que jamais je ne trouvais. Cela a commencé par une auberge abandonnée et un ange resté trop longtemps sans sommeil pour continuer son voyage. Cela a commencé par l’arrivée d’une organisation venue du fond des âges. Maintenant, je sais qu’ils sont là ! Qu’ils ont pris forme humaine, ou elfe, ou naine, ou gobeline, ou orc, ou halfling, ou gnome, ou troll….. (En fait, ils ont pris plein de formes !) Je sais que je dois convaincre des entraineurs incrédules, que leur cauchemar a déjà commencé !
Comment convaincre sans témoigner ?
Alors re voila :
Je n’étais qu’un jeune entraineur, plein de doutes et d’enthousiasme, rêvant du gladiateur ultime mais constatant, tour après tours, la forte mortalité qui règne à Ashram. Les fils de l’Aigle tombaient, comme tombent les feuilles au vent d’automne !
Partagé entre doute et….. doutes, je devisais sans joie avec mon vieux camarade, le célèbre, l’illustre, le sublime Arcturus . Quittant les ruelles sinueuses, nous abordions les quais quand, dans un élan de désespoir, je me lançais des une litanie d’imprécations à l’endroit du génocideur en chef de ma petite équipe.
« Ah ?! Mais c’est pourtant vrai ! Désolé, je tuais vos mecs, mais c’était pas méchamment ! Pour tout dire, je m’en rendais même pas compte ! »
STUPEUR !
Regardant en toute direction, nous ne voyons personne !
« Vraiment désolé, les gars. Si j’peux vous aider à moins perdre vos glads, ce s’ra avec plaisir ! »
Cette fois plus de doute possible, ça venait du fond d’un vieux tonneau renversé entre les caisses des docks !
Un peu inquiet, nous nous approchons. Conscient que le danger pouvait survenir par derrière, Arcturus me laissa aborder le tonneau le premier, couvrant nos arrières avec ce courage qui n’appartient qu’à lui !
N’écoutant que le mien, assez peu loquace, j’en conviens, je me risquais à regarder le fond de la barrique. La heurtant de mon index replié, j’hasardais un :
«- Coucou, y a quelqu’un la dedans ? (Réplique piquée à miracle max, quand il se demande si le terrible pirate Roberts est presque mort ou raide mort)
-vi, y a moi !
-c’est un plaisir de discuter avec vous, mais ne serait-ce pas plus facile si vous sortiez de votre cachette ?
-vi, mais malheureusement, je ne peux quitter mon refuge sans en être très affecté. Désolé, mais je ne bougerai pas d’ici !
-Soit. Vous avez bien parlé de nous aider, de faire de nous des rois de l’arène !?
-OhO, j’ai dis que vous seriez moins mauvais ! Je suis le"Capitaine", pas "le magicien"! »
Plissant les yeux, je distinguais un hobbit replet portant catogan.
« -tu te moques de moi ? Le capitaine est sans doute un géant au visage d’albâtre et au regard d’airain ! Un héros légendaire….. Il m’en a tué plein !
-Et des miens donc, renchérit Arcturus.
-Si vous êtes aussi longs à recevoir mes conseils, ça va être un vrai chantier !
-Et c’est gratuit ?
-Presque ! Il vous suffira d’intégrer la glorieuse organisation des vieilles tentacules. Un rassemblement d’ami à moi qui n’ont pour but que le meurtre, la suppression, l’exécution, voir l’éradication de ceux qui refusent d’onduler ! »
Disant cela, il imprima à son petit corps les oscillations du reptile, la légère gène occasionnée par un genou estropié étant largement compensée par la capacité à onduler de ses tissus adipeux !
Ce faisant, il articula quelques phrases sans sens, genre imprécations, limite formule magique.
Je dois avouer que je ne faisais pas trop attention, depuis quelques instants je m’imaginais en mouquère, me trémoussant dans les gradins pour faire progresser mes hommes !
Me refusant à rire seul, je me retournais pour partager mon hilarité avec mon vieux camarade.
C’est à ce moment que je sentis s’enrouler autour de moi un « quelque chose » d’humide et froid.
Il resserra son étreinte et me souleva du sol.
« -Qu’est-ce que c’est ? Il me comprime les membres ! Hurlais-je !
-Moi, il me broie délicieusement les parties génitales. Glissa dans un soupir extatique un Arcturus béat.
-Le choix est simple, intégrer ou voir désintégrer vos bijoux de famille ! »
Il y eu bien quelques hésitations, moi parce que les anges n’ont pas de sexe, Arcturus parce qu’il craignait qu’en intégrant l’organisation, la tentacule géantes ne cesse de lui comprimer les gonades !
Depuis, nous ondulons !
Les vielles tentes à cul nous ont conduits dans une guerre sans merci, qu’on peut considérer comme gagnée par disparition des adversaires. Depuis, c’est l’errance, sans but. Alors vivez heureux en attendant que les tantes acculent se découvrent un nouvel objectif, une nouvelle quête, un autre Graal.
Alors tremblez, parce que nous ondulons !

PS : Noyé dans cette élite, je suis parvenu à rester moi-même. A force de travail, d’abnégation et aidé par une nature très forte, j’ai su conserver mon identité, et ceux qui me connaissent le savent : je suis resté mauvais !


COMMENTAIRE
Le capitainele 16/07/2013 à 10:48
Tsss, tu colportes des commérages ! Tu sais que j'ai toujours une machine capable de te faire connaître l'Ultime Douleur n'est-ce pas ? ;)



bel angele 21/07/2013 à 22:05
le dormeur doit se réveiller!