se connecter au Chat IRC  

L'ARENE
CLASSEMENT
RESUMES
HISTORIQUE

LE JEU
ACCUEIL
LES NEWS
F.A.Q.
INSCRIPTION
LES REGLES
LES ARMES
LES ARMURES
CHAT
CHRONIQUES
TELECHARGEMENTS
LIENS
LE FORUM
RECHERCHER

GREETINGS
L'EQUIPE
SOUTENIR
GOODIES



jeux en ligne







Informations légales
identifiant: pass: connection
persistante:
extrait de le vie de saint Patic
par le père inné le 2012-12-07
Or vivait, en ces temps troublés, une vieille veuve fort pauvre qui n'avait qu'un fils.
Se sentant proche de la mort, elle l'appela pour lui transmettre ces recommandations si chargées de sagesse que font en ces moments tragiques les personnes éprouvées par la vie.
Mais jamais il ne vint, trop absorbé par une récente découverte, un talent jusqu'alors ignoré de tous: la pétomanie!
C'est le hasard, ("bien aidé par l'assiette de fèves au lard que lui avait offerte la bonne marion!" me direz-vous, et je n'en disconviendrai pas),qui lui fit entrevoir son don. Se trouvant dans l'impossibilité de contenir le flux impétueux de ses gazs intestins, mais soucieux de ne pas heurter la bonne Marion, créature aussi gironde que peu farouche, il résolut d'en masquer les éclats sonores par le chant véhément d'une complainte à la mode!(il est dit qu'il comptait sur le vent, assez fort en nos contrées, pour dissiper les éventuelles éfluves, mais là n'est pas notre propos!)
Quelle ne fut pas sa surprise, en constatant que son sphynctère, flatulait à l'unison.
Que dis-je, qu'il trouvait des nuances que les meilleurs sopranos n'apercevaient qu'en rêve!
Tout alla trés vite!
De spectacle de rue en tavernes. De tavernes en théatres, de thèatres en chateaux!
On le voulait, on le réclamait, on se l'arrachait!
Repus d'honneur et de fortune, il choisit de s'exiler, d'aller conquérir de nouveaux publics en de lointaines contrées.
Aussitot débarqué, la fantaisie lui prit de tester, sur le champ, l'accueil qu'un tel artiste pouvait éspérer de ce nouveau pays.
Arrétant un passant il se mis en devoir de lui présenter l'étendue de son rectorépertoire (comme il aimait à l'appeler).
Le quidam outré, tant il est inconvenant, dans ces terres exotiques, d'attirer l'attention sur ses débordements postprandiaux, lui transpersa incontinent la panse avec son braquemard (solide lame courte trés en vogue dans ces contées).
Ainsi périt un grand artiste!
Vous qui lisez ces lignes, vous qui faites, pour la plus part, carrière dans le combat, gardait en mémoire la fin de ce pauvre homme.
Ne l'oubliez jamais: "Qui a vécu par les pets, mourra par l'épée!"
Que dire de plus...............????


COMMENTAIRE
Vétérinile 10/12/2012 à 21:33
Il est certainement au paradis avec Mizou-Mizou et Evguénie Sokolov ;)