se connecter au Chat IRC  

L'ARENE
CLASSEMENT
RESUMES
HISTORIQUE

LE JEU
ACCUEIL
LES NEWS
F.A.Q.
INSCRIPTION
LES REGLES
LES ARMES
LES ARMURES
CHAT
CHRONIQUES
TELECHARGEMENTS
LIENS
LE FORUM
RECHERCHER

GREETINGS
L'EQUIPE
SOUTENIR
GOODIES



jeux en ligne







Informations légales
identifiant: pass: connection
persistante:
L'ombrE de Garde
par Les OMBRES le 2005-11-28
L'ombre du petit homme s'étirait le long de la route menant à la capitale de l'île. Route étant un bien grand mot pour cette voie cahoteuse remplie d'ornières et de nids de poule. Le chariot rempli de tonneaux de son breuvage favori que celui-ci conduisait, maugréant dans sa barbe sur toutes ces taxes accablant la cité et allant dans la poche de paladins corrompus plutot que de servir à l'entretien de la voirie, brinquebalait en direction de Kabalam.
Avec tous ces cahots le contenu du chariot devra reposer des heures durant avant de pouvoir être servi. Mais ça n'était pas grave, il lui faudrait du temps pour retrouver ses compagnons de fortune dans cette ville inconnue.
C'est finalement quand les reins rompus et le dos douloureux que la porte se dressa devant lui. Bien sur un bouffon ne sachant pas par quel bout tenir sa hallebarde et se prenant pour un garde l'arreta et s'interressant de près aux tonneaux commença à lui énumérer les taxes et leur montants à acquitter pour pénétrer l'auguste mais morne cité.
L'ombre du petit esquissa un sourire amical. Celui-ci prenant le garde par... le bras, l'épaule étant trop haute pour sa taille, lui ofrit de gouter le contenu d'un des tonneaux. Il fallait bien pouvoir juger de la valeur réelle pour taxer convenablement, n'est-ce pas ? Le garde acquiesa et accepta la choppe offerte. Celle-ci était remplie d'un liquide ambrée à l'odeur rappellant une punaise écrasée, provennant d'un tonneau à n'ouvrir qu'en cas de victoire contre les blattes, et dont l'avantage non négligeable était de ne pas mousser. La quantité était limitée et provennait d'un cousin des highlands, mais c'était pour la bonne cause.
Le garde fut agréablement surpris par la qualité de la boisson et ne rechignant pas à accepter une deuxième choppe, la vida rapidement avant d'éprouver le besoin de s'assoir puis de s'allonger. La relève le retrouva dormant adossé à la porte grande ouverte, laissant passer tous le monde, un sourire béat sur les lèvres mais dépouillé de son armure et de ses armes. Qui restèrent introuvables.
Le petit homme pestait dans sa barbe alors qu'il garrait son chariot dans une impasse discrète, heureusement que l'acquisition d'une hallebarde, d'une armure et d'effets divers compensait ce que cet ivrogne de garde avait ponctionner sur son tonneaux. C'était toujours moins que de payer les taxes, toutefois. Finalement trouver les autres serait moins difficles que prévus. Il avait ressenti un net refroidissement de l'atmosfear en cheminant en ville. ET une odeur carractéristique et aisément identifiable trainait dans le coin provennant d'une autre impasse proche.
Un sourire naquit sur ses lèvres tandis qu'il camouflait soigneusement son chariot. Deux, trois avec lui, étaient déja arrivés et il ne restait plus qu'à attendre les deux derniers.
Au moins ils ne mourraient pas de soif si ceux-ci tardaient se dit-il en allant retrouver les ombres.


COMMENTAIRE
Hornyle 28/11/2005 à 20:17
Bien !
Ouiii !!
Venez, entrez, soyez les bienvenus !
Visitez, combattez, amusez-vous, et apportez dans votre sillage vice, luxure, plaisirs charnels, violence, meurtres.

Ah oui, taxes, aussi.

Installez-vous confortablement, dépensez sans compter, forniquez avec tous et toutes, hommes, femmes, animaux, filles de joie, et ce jusqu'aux frontières de vos libidos (exacerbées j'en suis sur). Mangez et buvez, combattez et massacrez, laissez libre cours à votre colère, à votre haine ! Assouvissez ces pulsions, nourrissez tout vos sens, satisfaisez ces envies qui transpirent et dégoulinent de vos corps !

Mais, un tout petit détail...
A la fin, n'oubliez pas de me laisser un peu de votre âme !

MOUHAHAHAHAHAAAAAA !!!



le troubadour noirle 29/11/2005 à 10:54
Que cette ombre apporte ses tonneaux à nos concerts, elle sera bien reçue!! D'autant qu'elle semble d'une lucidité impressionnante sur la manière inique dont est gouvernée notre cité... Un boeuf à la Maison du Peuple, pour accueillir ces ombres!



savahle 01/12/2005 à 11:38
Même les personnes venant de loin constatent les malversations de no soi-disant paladoche !!! c'est dire !!!