se connecter au Chat IRC  

L'ARENE
CLASSEMENT
RESUMES
HISTORIQUE

LE JEU
ACCUEIL
LES NEWS
F.A.Q.
INSCRIPTION
LES REGLES
LES ARMES
LES ARMURES
CHAT
CHRONIQUES
TELECHARGEMENTS
LIENS
LE FORUM
RECHERCHER

GREETINGS
L'EQUIPE
SOUTENIR
GOODIES



jeux en ligne







Informations légales
identifiant: pass: connection
persistante:
UNE LECON D'ESCRIME COMMERCIALE
par Le Mousquetaire le 2004-08-20
Au rayon Armes & Armures du Superdiscount de Kalabam, un drame se joue...

LE MOUSQUETAIRE DE LA DISTRIBUTION, après avoir pris les deux fleurets en promotion sur le rayonnage, et avoir présenté une hallebarde à M. La Balançoire de Plasma...
Allons, monsieur, la révérence. Votre corps droit. Un peu penché sur la cuisse gauche. Les jambes point tant écartées. Vos pieds sur une même ligne. Votre poignet à l'opposite de votre hanche. La pointe de votre hallebarde vis-à-vis de votre épaule. Le bras pas tout à fait si étendu. La main gauche à la hauteur de l'oeil. L'épaule gauche plus quartée. La tête droite. Le regard assuré. Avancez. Le corps ferme. Touchez-moi, votre hallebarde de quarte, et achevez de même. Une, deux. Remettez-vous. Redoublez de pied ferme. Un saut en arrière. Quand vous portez la botte, monsieur, il faut que la hallebarde parte la première, et que le corps soit bien effacé. Une, deux. Allons, touchez-moi, votre hallebarde de tierce, et achevez de même. Avancez. Partez de là. Une, deux. Remettez-vous. Redoublez. Un saut en arrière. En garde, monsieur, en garde.
Le Mousquetaire lui pousse deux ou trois bottes, en lui disant : « En garde, bourricot ! »

M. LA BALANÇOIRE DE PLASMA
Euh ?

M. GRATOUNETTE DE SPONTEX, applaudissant.
Vous faites des merveilles, De Plasma !

LE MOUSQUETAIRE DE LA DISTRIBUTION
Je vous l'ai déjà dit, tout le secret des armes ne consiste qu'en deux choses, à donner et à ne point recevoir ; et comme je vous fis voir l'autre jour par raison démonstrative, il est impossible que vous receviez si vous savez détourner la lame de votre ennemi de la ligne de votre corps ; ce qui ne dépend seulement que d'un petit mouvement du poignet, ou en dedans, ou en dehors.

M. LA BALANÇOIRE DE PLASMA
De cette façon donc, un gladiateur, sans avoir du coeur, est sûr de tuer son homme, et de n'être point tué ? C’est ça, patron ?

LE MOUSQUETAIRE DE LA DISTRIBUTION
Sans doute ; n'en vîtes-vous pas la démonstration?

M. LA BALANÇOIRE DE PLASMA
OUAIS !!! Ha ha ha ! Je commence à piger !

LE MOUSQUETAIRE DE LA DISTRIBUTION
Et c'est en quoi l'on voit de quelle considération, nous autres, nous devons être dans un état ; et combien la science des armes l'emporte hautement sur toutes les autres sciences inutiles, comme le nettoyage industriel, le lancer de caddies, la...

M. GRATOUNETTE DE SPONTEX, offusqué.
Tout beau, monsieur le tireur d'armes ; ne parlez du nettoyage industriel qu'avec respect.

M. TOUCHE PAS AU CADDIE, SALOPE !, virant au pourpre.
Apprenez, je vous prie, à mieux traiter l'excellence du lancer de caddie.

LE MOUSQUETAIRE DE LA DISTRIBUTION
Vous êtes de plaisantes gens, de vouloir comparer vos sciences à la mienne!

M. TOUCHE PAS AU CADDIE, SALOPE !
Voyez un peu l'homme d'importance!

M. GRATOUNETTE DE SPONTEX
Voilà un plaisant animal, avec son plastron!

LE MOUSQUETAIRE DE LA DISTRIBUTION
Mon petit maître à nettoyer, je vous ferais récurer du sol au plafond comme il faut. Et vous, le lanceur, je vous ferais valser de la belle manière.

M. GRATOUNETTE DE SPONTEX, à la limite de la congestion.
Monsieur le batteur de fer, je vous apprendrai votre métier !

M. LA BALANÇOIRE DE PLASMA, au Maître à nettoyer…
T'es pas bien dans ta tête toi de l'aller quereller, lui qui entend la tierce et la quarte comme il entend les promotions, et qui, par dessus le marché, sait tuer un homme par raison démonstrative ?

-----
d'après Monsieur Jean-Baptiste Poquelin


COMMENTAIRE