se connecter au Chat IRC  

L'ARENE
CLASSEMENT
RESUMES
HISTORIQUE

LE JEU
ACCUEIL
LES NEWS
F.A.Q.
INSCRIPTION
LES REGLES
LES ARMES
LES ARMURES
CHAT
CHRONIQUES
TELECHARGEMENTS
LIENS
LE FORUM
RECHERCHER

GREETINGS
L'EQUIPE
SOUTENIR
GOODIES



jeux en ligne







Informations légales
identifiant: pass: connection
persistante:
Le KULT du CHAOS
par le 2004-07-14
« Sale cloporte aviné ! J’l’avais vu l’premier ! PAF !
- Ha ouais ? Et y’avait p’t’êt’ ton nom d’ssus ? BING !
- Espèce de… vieille carne racornie ! PAF !
- Vas-y ! Réquépète-le un peu pour vouère ? BING !
- Ouh… j’m’en vais t’filer une mandale moué ! PAF ! »

Sur la chaussée, au milieu des badauds, deux clochards se disputaient la moitié d’une darne de thon faisandé. Plus bas, sur le marché, les négociants préparaient leur achalandage en se précipitant sur les cageots avant que les premiers citadins n'arrivent…

Arioch, Duc des Septs Enfers Éternels et Roi des Épées contemplait l'animation matinale dans la rue marchande à travers la fenêtre de son bureau. Dans le ciel orangé, une lune couleur de sang n'allait pas tarder à laisser sa place à un soleil brûlant comme les flammes de l'Enfer.

Le Duc se fendit d’un juron dans une langue plus ancestrale encore que le Haut-Melnibonéen et fit brusquement volte-face. Devant ses yeux emplis d'une lueur inquiétante, cinq êtres se tenaient en ligne, raides comme la justice. Il passa lentement devant chacun d'eux, aucun n'osant faire le moindre mouvement. Une tension latente et palpable se faisait nettement sentir en ces lieux et chaque membre des Perl Mongers se demandait bien ce qui l'attendait. Arioch prit une profonde inspiration.

« Mes guerriers, dit-il d'une voix grave et sourde. Je vous ai rassemblé ici car il est grand temps que tout cela change... »

Linusk osa un très bref coup d'oeil sur sa droite sans même bouger la tête : Assertion Failed et Buffer Overflow étaient immobiles comme des statues.

« Cette citadelle est fort plaisante, intéressante, charmante. Toutefois, il lui manque quelque chose... Quelque chose de précieux, de magnifique : le renouveau ! »

De rapides murmures parcoururent la petite assemblée mais le Duc fit un rapide geste de sa main gantée pour obtenir le silence.

« Car croyez-moi, mes amis, cette ville est sous le joug de la Loi, emprise par tous ces ignobles qui aiment se repaître dans l'allégresse, la paix et le calme. Même ces maudits de l'Axe – soit-disant ! – du… Mal ! Savent-ils au moins ce qu'est le Mal… le Vrai Mal ? »

Aucun des Perl Mongers ne comprenait grand chose à ce discours… sauf une chose : il allait y avoir du neuf très rapidement !

« Nous avons commis l’impardonnable erreur de rejoindre ce groupe d'impotents et d'incapables... Cette bande d'imposteurs vénérant un sous-Dieu, cette vermine insidieuse de Zorq et son Kult moralisateur et pitoyable... Il fut un temps où je pensais pouvoir les plier tous à la raison, à MA raison... Peine perdue ! Alco et Baileys ne savent que se vautrer dans la décadence la plus infâme, se délectant d'alcools enivrants, de ceux qui rongent à petits feux la cervelle des simples d’esprit... Le protizim Mollah Baz, fort en gueule comme en gestes mais couard comme personne au combat, cherchant à tirer la couverture à lui, à profiter de mes largesses ! C’est plus que je ne puis en supporter ! ... Et ce prophète de pacotille, ce Holo-Holo, porteur de la parole venimeuse de Zorq-à-la-langue-de-serpent ! Comment des êtres aussi minables et imbus d'eux-mêmes pourraient jamais savoir ce qu'est cette formidable Force tourbillonnante, annonciatrice de l'Eternel changement : le Chaos ! Tout juste sont-ils bons à obtenir les faveurs de ces grossiers Arkhyn et Donblas, représentants de l'Ordre et de la Justice... Même Balo, le Duc Bouffon du Chaos n'aurait pas trouvé la farce à son goût... »

« Que convient-il de faire, Ô Duc ? » proposa timidement Linusk, craignant une réaction fort peu chaleureuse de son Maître…

Arioch lui jeta un regard noir empli de haine. Il se dirigea à nouveau vers la fenêtre et regarda au dehors. Le soleil brillait de mille feux à présent et la foule grouillait dans la rue. Un peu partout éclataient de petites querelles ordinaires. La tension était palpable dans la cité. Le Duc eut un sourire de dégoût et de compassion mêlés. Soudain, une explosion retentit au loin. L’une des tours de la cité était en flammes. Arioch contempla pendant une longue minute la fumée montant vers le ciel en volutes tortueuses rappelant Pyarray, l’Horreur Tentaculaire. Il posa ses mains sur le rebord de la fenêtre et reprit la parole, d’une voix ténébreuse et impitoyable.

« Nous quittons l'Axe du Mal dès aujourd'hui. Dorénavant, vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour me satisfaire… pour satisfaire le Chaos. Vous serez sans pitié pour vos adversaires ! Vous ferez couler le sang de tous les impies se mettant sur votre route... Alors que le bras de la Justice guide les faibles et les inutiles, le vôtre sera guidé par la Force, par toute Force digne de satisfaire vos Dieux... Les Dieux Chaotiques qui vous regardent... Bientôt, l'ombre des forces noires s'abattra sur cette misérable ville... Bientôt, les armées ténébreuses de l'Enfer surgiront et détruiront tout sur leur passage... C'est à vous dès à présent de commencer le travail... »

Le Duc regarda un des marchands qui vantait son étalage, beuglant des insanités à qui voulait l'entendre. Un rictus démoniaque se dessina sur son sombre visage et fermant son point ganté, il se murmura à lui-même : « Bientôt, cette ville sera entre nos mains... »


COMMENTAIRE