se connecter au Chat IRC  

L'ARENE
CLASSEMENT
RESUMES
HISTORIQUE

LE JEU
ACCUEIL
LES NEWS
F.A.Q.
INSCRIPTION
LES REGLES
LES ARMES
LES ARMURES
CHAT
CHRONIQUES
TELECHARGEMENTS
LIENS
LE FORUM
RECHERCHER

GREETINGS
L'EQUIPE
SOUTENIR
GOODIES



jeux en ligne







Informations légales
identifiant: pass: connection
persistante:
interview de behemoth sur le trone
par le 2004-07-10
manu : Mon cher behemoth, ta phrase d’accueil en combat est « je suis un mélange entre un vilain behemoth et un moche golem de terre ...mais comme moins par moins, ça fait plus, tu noteras ma beauté, ma splendeur et le joli galbe de mes courbes ...pendant que je te laminerai la tronche, vil faquin ...ouarf arf ». D’où te vient cette inspiration ?
behemoth : Mon modèle, c'est moi-même! Je suis mon meilleur modèle parce que je connais mes erreurs, mes qualités, mes victoires et mes défaites. Si je passe mon temps à prendre un autre modèle comme modèle, comment veux-tu que ce modèle puisse modeler dans la bonne ligne ?
manu, perplexe : mais à quoi penses tu alors lors de l’entrée dans l’arène ?
behemoth : Quand tu arrives dans l’arène... tu penses. A des tas de choses; à des créations, à des gens, à des souvenirs... Donc on est jamais seul spirituellement! Mais physiquement, "dans l'enveloppe", si je suis seul... eh bien... je suis là. Et je reste là. Jusqu'à ce que les portes s'ouvrent... Et puis je commence à marcher. Je bouge mon enveloppe. Vers ma mission de tous les jours...
manu : oui …
behemoth : Ah non mais attention quand je parle de l'enveloppe tu vois, je parle pas de l'enveloppe que tu envoies par la poste. Je parle de l'enveloppe tu vois. Celle qui enveloppe tout. Les paquets de biscuits, les sachets de cocaïne, ton esprit etc ... Non l'enveloppe c'est vraiment globale. Mais uniquement liée au spirit généralement. Oui alors un biscuit tu me diras ça n'a pas de spirit, c'est juste un biscuit. Mais avant, c'était du lait, des oeufs. Et dans les oeufs, il y a la vie potentielle ...
manu, décontenancé : bien bien … la vie, vaste sujet …
behemoth : Attention! Il y a deux sortes de vies... J'espère que c'est pas trop fort, mais c'est très profond ce que je vais dire: il y a deux vies. La première vie, c'est la nôtre: entre toi et moi, l’arène, la conversation, le mot du champion, les brèves du tour - qui sont très belles, je respecte, mais c'est une réalité qu'on a créée, on vit dans une réalité qu'on a créée et que j'appelle «illusion». Et puis, il y a la mort; et la mort n'existe pas. La mort, c'est la seconde dimension; la vraie dimension de la vie, c'est l'univers! Et c'est là où on revient, soit dans la même enveloppe, soit dans quelque chose d'autre dans laquelle on a envie de revenir et [soudain adouci]... on progresse. Le progrès sur la Vérité. Et je sais que même si tu comprends pas ce que je dis, tu le comprends
manu : heu …oui, je comprends … oui …enfin il faut y croire, hein …
behemoth : Il faut que tu crois encore plus ce que tu crois, et quand tu commences à croire ce que tu crois, y a personne au monde qui peut te bouger !
manu, désarçonné : quelle boulimie de mots, dis moi …
behemoth : oui, j’aime manger. Tu vois, par exemple, j'adore les cacahuètes. Tu bois une bière et tu en as marre du goût. Alors tu manges des cacahuètes. Les cacahuètes c'est doux et salé, fort et tendre, comme une femme. Manger des cacahuetes, it's a really strong feeling. Et après tu as de nouveau envie de boire de la bière. Les cacahuètes c'est le mouvement perpétuel à la portée de l'homme
manu, désarmé : mouais, tu dois en boire beaucoup trop de bière, hein …
behemoth : non, pas que de la bière, de l’eau aussi …mais l’eau, c’est grand, faut y faire attention. L'eau c'est quelque chose de concret mais pas concret. Parce que l'eau... peut me nourrir, mais aussi l'eau... peut me porter. Parce que l'eau... a des lois magiques. L'eau peut tenir des cargos dans la mer, des milliers de tonnes d'acier... C'est quelque chose qui a beaucoup de dimensions l'eau.
manu, baissant les bras : mouais, bah vas y, respire de l’eau tant que tu y es
behemoth : ah non, c’est l’air qui se respire, je suis fascine par l'air. Si on enlevait l'air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre....Et les avions aussi.... En même temps l'air tu peux pas le toucher...ça existe et ça existe pas...Ca nourrit l'homme sans qu'il ait faim...It's magic...L'air c'est beau en même temps tu peux pas le voir, c'est doux et tu peux pas le toucher.....L'air c'est un peu comme mon cerveau...
manu, sarcastique : ton cerveau … ah bon …
behemoth : Quand un behemoth sort d'un placenta à l'age de 42 ans et quand on a l'intelligence, le brain, le computer, la mémoire d'un 40 ans mais qui est vide, elle doit se remplir de jour en jour, elle doit sponging, elle doit elle doit prendre comme une éponge, elle doit elle doit... ok ?
manu : vi vi …très clair … en gros tu crois en toi … c’est bien (blaireau)
behemoth : Je crois en Dieu....... un plus un égale un. Y'a Jean-Claude, y'a Dieu, dans le même corps. Si on peut s'unifier, on devient ce qu'on appelle les miracles, et chaque personne a le seigneur en soi
manu, moqueur : donc tu crois que tu vas rester sur le trône
behemoth : bein sur, je suis très fort … Tu vois la noisette là, j'la casse entre mes fesses tu vois...
manu : donc tu ne peux pas perdre ton titre, c’est ce que tu dis …
behemoth : Je crois au moment. S'il n'y a pas le moment, à ce moment-là, il faut arriver à ce moment-là, au moment qu'on veut.
manu, baissant les bras : donc, tu dis qu’il y a un moment pour gagner, un moment pour perdre …un moment pour vivre, un moment pour mourir ?
behemoth : Aaah non, la vie c'est mourir aussi....Et mourir c'est vraiment strong...c'est rester en vie au delà de la mort...Tous ceux qui sont morts n'ignorent pas de le savoir
manu, ironique : ah pour sûr …
behemoth : tu ne crois pas en ce que je dis
manu, l’air faussement songeur avec un large sourire : bahhh …

BLAMMMMMMMMM

behemoth : Le gladiateur, en général, dans la vie, réacte. On réacte, c'est à dire qu'on fait ce qu'on est supposé faire. Taper, taper... J'm'excuse de l'expression; chier, mais je trouve qu'un être humain doit créer. Les gens voient Behemoth en tant monsieur muscles, tout ça, c'est super, le pourfendage, les coups critiques, mais y'a aussi une force intérieure, que j'ai acquis avec les années.
Ma devise, c'est toujours : se recréer. Il faut se recréer... pour recréer... a better you. Et ça, c'est très dur ! Et, et, et, et.... c'est très facile en même temps. Méditez là dessus … ;-)
[un grand merci à Jean Claude ... le cas échéant, j'ai le prochain mot presque pret, à la façon Audiard :p]


COMMENTAIRE