se connecter au Chat IRC  

L'ARENE
CLASSEMENT
RESUMES
HISTORIQUE

LE JEU
ACCUEIL
LES NEWS
F.A.Q.
INSCRIPTION
LES REGLES
LES ARMES
LES ARMURES
CHAT
CHRONIQUES
TELECHARGEMENTS
LIENS
LE FORUM
RECHERCHER

GREETINGS
L'EQUIPE
SOUTENIR
GOODIES



jeux en ligne







Informations légales
identifiant: pass: connection
persistante:
Il était une fois dans l'arène
par le 2004-06-15
Un vent du Sud soulève la terre. Il fait chaud en cette aprés midi d'été. Les rues sont désertes. Quelques corbeaux volent au dessus de la ville. Au loin l'enseigne d'une auberge couinne au grés du vent. Un cadavre bronze à deux pas de l'entrée
de l'Auberge des Enfants Cyclones. Le vent s'engouffre dans la taverne et vient mourrir sur un tabouret du comptoir qui s'explose par terre. Dans un coin de la salle, deux hommes sont assis,
l'un à coté de l'autre, les yeux dans le vague. Les choppes sont vides.

- Ramirez : C'est la fin ...
Silence ...
- Ramirez : Le dernier bateau est parti.
Silence ...
- Ramirez : Il n'y a plus que nous, les survivants de l'Oasis et not'raffiot.
- Silver : Hahum ...
Silence ...
- Silver : Toujours à faire le bonze devant sa statue le Ken ?
- Ramirez : Yes Captain !
- Silver : Et les soeurs De La Muerte ? Toujours avec le vieux ?
- Ramirez : Yes Captain !
Silence ...
- Silver : Rhaaa merde Ramirez, tout juste quand les affaires commençaient à tourner, il faut que ces foutus technocrates interdisent les combats et démolissent l'arène. Putain y'a plus un chat sur cette satané île depuis l'arrêt du championnat !!! Et on n'a plus un sous en poche.
- Ramirez : Captain ?
- Silver : Quoi Ramirez ?
- Ramirez : On va pas rester la Captain ?
Silence ...
- Silver : Allons voir le vieux sénile.

Les deux hommes se lèvent péniblement, et d'un pas lent et entendu sortent de leur auberge. Il fait chaud et des gouttes de sueurs perlent sur leur visage. l'Oasis est a dix kilomètres et il
n'y a plus de chevaux. L'enseigne coinne un coup histoire de plomber l'atmosphère et les deux compères commencent leur petite promenade.

Toute l'île a été complètement désertée. Passant par la place principale, Ramirez et Silver croisent un fou priant devant une statue en plein soleil.

- Silver : A ce rythme la il n'en a plus pour très longtemps. Il va cramer sur place. C'est dommage, il avait du talent.
- Ramirez : Ouaip.

Une heure plus tard, les deux hommes arrivent à l'entrée d'une Oasis en plein désert.
Une grande tente borde une petite étendu d'eau. La végétation est abondante et l'on se croirait
presque un jour normal. Dans un coin un gladiateur s'entraine au combat pendant qu'un vieillard se fait masser par une femme à demi nue. Une table remplie de mets délicieux et odorants est dressée et quelques serviteurs s'empressent d'acueuillir nos deux visiteurs.

- Silver : Haaa ce qui fait plaisir ici, c'est que l'on est toujours aussi bien acueilli. Bonjour Ethmael, Salut les filles, encore la ? Je pensais que vous prendriez le dernier bateau.
- Ethmael : Hooo tu sais mon vieil ami, je pense que cette île sera mon dernier continent. Je n'en n'ai plus pour très longtemps. Mais j'ai vécu quatre vingt douze belles années tu sais.
Mais parlons plutôt de toi. Que vas-tu faire ?
- Silver : Je ne sais pas encore. On n'a plus un sous, les gars sont partis et il ne reste plus que Ramirez et moi. C'est con, je commençais à m'y faire à votre championnat, j'allais même
monter une équipe ... Enfin n'en parlons plus. La piraterie a du bon aussi ...
- Ethmael : Viens par ici mon ami, discutons. Laissez nous.

- Ethmael : Silver, tu es comme un fils pour moi, c'est moi qui t'ai fais venir sur cette île c'est donc a cause de moi que tu es ruiné. Alors voila ce que je te propose : Tu as aimé cette expérience et l'ambiance de l'arène, alors je vais te donner ta chance. Il n'y a pas qu'ici que l'on trouve des combats de gladiateur. Il existe d'autres championnats avec d'autres règles, mais le principe est le même. Deux hommes entrent dans l'arène, un seul en sort victorieux. Alors voila ce que je veux que tu fasses, et ce sera ma dernière volonté. Prends avec toi les filles, retrouvent Ken qui a disjoncté et emmène le de force. Emmène aussi avec toi le thaumaturge qui est resté caché dans son laboratoire. Je vais t'indiquer une ville, tu t'y rendras et y installera tout ce beau monde. Tu te rendras ensuite à l'arène de la ville avec ce coffre et tu inscriras une nouvelle équipe au championnat. Ensuite c'est a toi de jouer. Les combats sont un peu différents d'ici mais avec l'habitude les filles et Ken devraient s'en sortir. Une seule chose, les résurrections sont interdites dans ce pays, alors garde le thaumaturge au secret et fais ça discrètement ! Ca vous servira au début, les combats sont violents pour les nouveaux. Aller ne discute pas, j'attendais que tu viennes me voir pour te le dire, les filles sont au courant. Moi je reste ici.
Silence ...
- Silver : Soit, de toute façon tu ne reviendras pas sur ta décision. Merci pour l'or grand père et adieu.

Deux jours plus tard Ramirez largue les amares de l'Enfant Cyclone. A son bord Esméralda, Espéranza et Angiolina De La Muerte, Ken Den Oich, Ramirez, un Thaumaturge et le Capitaine Silver.

- Silver : Direction Momento Mori les enfants, un nouveau championnat nous attend. Il parait même que d'ancien "amis" à nous y sont déja.

Regardant l'île s'éloigner petit à petit, Silver salue Ethmael d'une révérence et laisse perler une larme.
- Silver : Aurevoir cher Ethmael, aurevoir belle île de Chall ...

Deux mois plus tard...

- Silver : Quel bordel, c'est vraiment un championnat de fiottes ! Même les transactions entre temples sont interdites. Comment je remonte la guilde moi ... Allez on se bouge la, c'est pas avec les combats que vous m'avez fait qu'on va faire fortune. Et Joe la résurection, tu fais quoi avec le corps de Ken ? Faudrait voir à m'le remettre sur pied avant qu'il pourrisse !!! Surtout que cette tapette de Fragile Coeur d'Acier n'a rien trouvé de mieux que de batiser un de ses attardés du même nom !! Ramireeeeeez !!! Tu fous quoi la ?!? Ca te dirait pas de gagner un combat pour voir ce que ca fait !?! ...

Momento Mori, une ville, une arène, un championnat ... Personne ne sait. Tout tourne autour des combats et le Capitaine Silver, connu ici sous le nom du Capitaine Ethmael Silver, debout sur une table au milieu du terrain d'entrainement de son nouveau temple s'agite et s'époumone. Tout va bien, La Guilde renait de ses cendres et le grand Ken Den Oich prépare son retour sur les rings.

Et déjà l'on entend la foule scander doucement son nom ... Ken Den Oîch ... Ken Den Oïch ... Ken Den Oïch ...


COMMENTAIRE
le chefle 16/06/2004 à 22:29
Fils...les requins j'les bouffe au p'tit dèj' tandis que j'croque les crabes avec les molaires, gamin... alors joue pas...pas avec moi!